Les eaux claires de la rivière Drôme s’écoulent en toute liberté, sans entrave ni barrage, ce qui en fait la dernière rivière sauvage des Alpes. En témoignent les castors qui ont recolonisé ses berges, rejoignant une foule d’échassiers et de nombreux hérons.

La rivière Drôme

Frontière naturelle entre le Nord et le Sud du département, la Drôme, prend sa source à La Batie-des-Fonds, dans le haut-Diois. Son parcours de 130km est ponctué de sites remarquables comme le Claps de Luc, le vignoble Diois, la montagne de Glandasse, les Trois Becs, la Tour de Crest et enfin la Réserve Naturelle des Ramières, avant de rejoindre les eaux du Rhône… Sans difficulté particulière, avec un courant régulier qui limite les efforts, la rivière est idéale pour la pratique du canoë ou du kayak avec des parcours de 6 à 45km. A la fonte des neiges ou, après de fortes pluies, les eaux plus vives sont préférées par les amateurs de sensations fortes qui pratiquent le raft et le hotdog (canoë gonflable à 2 places) ou encore la randonnée aquatique. Sage et petite en été, elle prend des airs de station balnéaire et accueille sur ses berges de nombreux estivants qui peaufinent leur bronzage et profitent de la baignade dans ses eaux calmes et fraîches.

suggestion d’itinéraire n°7 à retrouver dans la selection dédiée: nos 12 itinéraires




La véloroute de la Vallée de la Drôme

On peut aussi la découvrir par une une véloroute de 130km (plutôt conseillée aux VTC) qui part de sa source à La Bâtie-des-Fonds, jusqu’à son confluent avec le Rhône, à Livron. Idéal pour les balades en famille.

 


Roanne, Toulourenc… de belles rivières aux eaux claires

L’été, pour se rafraîchir, d’autres rivières proposent des lieux de baignades très accueillants comme les cuvettes de la Roanne. Les gorges du Toulourenc, à la frontière du Vaucluse, sont riches en trous d’eau et permettent des balades les pieds dans l’eau sur plusieurs kilomètres. L’eau, translucide, est entourée de falaises étonnamment blanches où l’on entend grésiller les cigales. Un petit paradis resté très sauvage, bordé de rochers et de plages de sables. Les gorges d’Ubrieux , elles aussi, offrent de belles balades les pieds dans l’eau.