Symbole de la paix, de la gloire et de la fécondité, l’olivier est l’arbre familier des cigales et de la Drôme provençale. Il constitue avec le le chêne truffier et l’amandier le trio magique indissociable des trois stars de la gastronomie drômoise: l’olive, la truffe et le nougat de Montélimar.

Olive et huile d’olive

L’olive de Nyons (AOC-AOP) dont la variété est la Tanche est la seule obtention d’origine contrôlée distinguant une olive. Elle est récoltée mûre donc noire entre novembre et janvier. Les plus gros calibres d’olives noires sont destinés à la dégustation, les plus petits, à la fabrication de l’huile. L’Huile d’Olive de Nyons (AOC – AOP), première à avoir obtenu une AOC est un « pur jus de fruit », d’où sa garantie de qualité. La Tapenade, à base d’olive noires de Nyons, est aussi appelé caviar provençal. C’est une purée d’olives noires aromatisée aux herbes et aux câpres. On l’utilise aussi bien en toasts à l’apéritif que pour remplacer la moutarde. L’Oliveraie de Nyons est labellisé Site remarquable du goût. Créée en 1923, Vignolis, coopérative oléicole et viticole du Nyonsais, fédère aujourd’hui plus de 1100 adhérents agriculteurs. Avec 600 ha d’oliviers pour la production d’huile d’olive et d’olives noires de Nyons AOP, c’est le leader dans l’appellation « Olive de Nyons ». Au cœur de Nyons, adossée à la coopérative, l’Espace Vignolis dédie ses 1500m2 à la vente, au tourisme et à la culture: un lieu de visite incontournable pour tout connaitre de cette fabuleuse « perle noire ». A découvrir, la nouvelle image «empreinte d’exception» de la gamme Nyonsolive pour des produits issus d’un savoir-­faire ancestral et d’un ingrédient au goût unique, l’olive noire de Nyons.





La truffe noire de la Drôme

Récoltée dans le Tricastin, le Val de Drôme ou les Coteaux de Romans, la truffe noire drômoise, la Mélanosporum, est exceptionnelle par son parfum puissant et sauvage à la fois ; c’est le diamant noir. Précieuse, elle sublime toute préparation. Le Tricastin, 1ère région trufficole française, s’étend sur 68 communes de la Drôme et 15 communes de l’Enclave des Papes. La Truffe noire du Tricastin, la Mélanosporum, représente 60% de la production nationale. Ce prestigieux « diamant noir », autrefois très consommé est devenu rare et constitue, de nos jours, un mets raffiné à déguster sur les meilleures tables ou directement chez un trufficulteur. Ses caractéristiques si spécifiques en ont fait un produit mystérieux et unique: une vie souterraine, une couleur noire peu répandue, un parfum boisé et un goût puissant. Ce champignon semble avoir néanmoins trouvé sur notre territoire les conditions toutes particulières pour naître et se développer naturellement : un arbre, de préférence un chêne, dit « chêne truffier », un sol suffisamment calcaire et enfin un climat de type méditerranéen.
La récolte de la truffe noire, ou « cavage » se fait pendant la saison hivernale. Elle se fait essentiellement avec un chien dressé à cet effet. Le chien marque la présence de la truffe en grattant le sol. C’est à l’aide d’un fouji (outil en forme de crochet) que le trufficulteur dégage la truffe.  
Saint-Paul-Trois-Châteaux a obtenu le label Site remarquable du goût pour les Truffières du Tricastin.
A ne pas manquer: la visite de  la maison de la Truffe et du Tricastin


Le nougat de Montélimar

Avec l’arrivée des congés payés et des grands départs en vacances, il fut un temps, à Montélimar, où l’on vendait les nougats à la criée, le long de la N7 embouteillée. Aujourd’hui, avec l’arrivée de l’autoroute du Sud, cette tradition n‘est plus, mais c’est toujours au chaudron jusqu’à 13 heures de cuisson que les artisans fabriquent l’appellation « Nougat de Montélimar », savamment dosée avec 28 % d’amandes, 2 % de pistache et 25 % de miel de lavande.