Village de Peyrins

Bons plans
Ajouter au carnet de voyage

Les différents noms donnés à la commune au fil des siècles contiennent tous l'idée de pierre, de rocher ou de carrière.
Nombre d'habitants : 2 553
Superficie : 2 516 hectares
Maire : Bernard Picot

Ils évoquent la situation géographique du village adossé à un coteau de molasse.
De "Pairianium" ou "Payranum" du XIème au XIIIème siècles, puis "Payranum" ou "Peyrinum" au XVème siècle, les différents noms donnés à la commune au fil du temps contiennent tous l'idée de pierre, de rocher ou de carrière. Ils évoquent la situation géographique du village adossé à un coteau de pierre de molasse sur lequel se dressait le château du Roux, détruit en 1580.

Traversée par la Savasse et de nombreux ruisseaux et sources, la commune de Peyrins est également un pays d'eau. Déjà, en 1114, "Pairianum" s'engageait à donner deux tiers de ses eaux à Romans en échange d'une rétribution.

En 1547, Romans et ses environs furent envahis par une multitude de souris, limaces, escargots et autres bestioles anéantissant tout espoir de récolte. Les autorités firent appel à l’Eglise pour éradiquer ce fléau. Les religieux exhortèrent leurs fidèles à s’amender et organisèrent des processions autour des champs infestés.

La méthode s’avérant inefficace, il fut fait appel à la justice des hommes pour sommer les prédateurs de quitter le territoire de Romans "sous peine de malédiction et d’excommunication". L’affaire fut jugée devant le tribunal de Valence. Les Romanais s’étaient assuré les services de deux avocats et l’official de Valence avait pris soin d’engager un avocat pour défendre les animaux… Suite au procès, un champ de dix hectares, situé à Peyrins au quartier des Chasses, fut attribué aux nuisibles. Ceux-ci reçurent l’ordre de cesser leurs ravages et de gagner le territoire qui leur était assigné. L’histoire ne nous dit pas si le procédé porta ses fruits !

A voir :

Le château du Gatelet (privé) : Il se trouve juste à la sortie du village en direction de Margès.

Le château de Salmard (privé) : Il fut offert à Soffrey de Salignon par Henri IV en 1606 pour sa participation à l'élaboration de l'Edit de Nantes en 1598. Il a été classé aux Monuments Historiques en 1983. La dernière propriétaire y cacha 139 juifs entre 1942 et 1944. Elle reçut pour ce geste la Médaille des Justes, en 1969, des mains du gouvernement israélien.

L'église Saint-Ange : Classée aux Monuments Historiques, elle est située sur la colline du hameau de Saint-Ange. Représentative des petites églises rurales romanes, elle possède un belvédère donnant sur la plaine de l'Isère et sur le Vercors.

La chapelle Saint-Roch, sur la route de Margès.

Mairie
26380 Peyrins
Bons plans

Beach Volley début juillet au lac d'écretage
Peyrinissime (course pédestre) le premier week end d'octobre.

Marché le jeudi