ProPresse

Lavande et plantes aromatiques

La douceur du climat et la sécheresse de l’air font de la Drôme un leader mondial de la production et de la transformation des plantes à parfums, aromatiques et médicinales. Une concentration d’arômes inégalée qui nous embaume et fait du bien.

Le village de Grignan avec son château vue d'en bas avec un champ de lavande au premier plan
L.Pascale-ladrometourisme

La lavande... devant le village de Grignan

Ici la lavande embaume ciel et terre, elle se joue de l’ombre et de la lumière”. Jean GIONO
La lavande est considérée comme un symbole culturel de la Provence grâce à ses déclinaisons de couleurs, de senteurs mais aussi et surtout grâce à ses propriétés. L’histoire de la lavande, des baïassières d’antan aux cultures méticuleuses d’aujourd’hui, rythme les saisons et la vie des hommes de ce pays tout en constituant un patrimoine riche encore à explorer.
Ainsi la tradition autour de la culture de cette plante aromatique, qui remonte à plus d’un siècle, a évolué avec l’ingéniosité humaine et se conjugue aujourd’hui avec une recherche scientifique de haut niveau. La tradition lavandicole dans la Drôme a forgé des paysages d’exception, associée, selon les zones, à d’autres cultures: céréalière sur les plateaux, vinicole en plaine, oléicole ou fruitière en zone de terrasses. Cette diversité invite au voyage, au détour des routes de la lavande, autour d’un parfum, d’une couleur, d’une lumière.

Période de floraison par secteur géographique

La floraison de la lavande débute mi-juin autour de Crest et dure jusqu’au début du mois d’août pour les secteurs les plus en altitude du Diois. Quant à la Drôme Provençale, dans la région de Grignan et du Tricastin, le lavandin fleurit aussi à partir de mi-juin. Pour la partie la plus méridionale du département, dans les Baronnies, la lavande commence sa floraison fin juin voire début juillet pour les secteurs les plus élevés (Laborel, Mévouillon, Ferrassières).

Découvrez les routes de la lavande

Un parfum envoûtant, un camaïeu de bleu et de violet, la découverte d’un savoir- faire ancestral : vous êtes bien sur la route de la lavande.
Vallée de la Drôme, Diois et Buëch
Aux portes du Parc Naturel Régional du Vercors, vous partirez à la recherche de la lavande des hauteurs souvent loin des villes et routes principales. Au fil de la rivière Drôme et des villages perchés, des producteurs passionnés conservent jalousement des variétés rares. D’autres imaginent des recettes pour le bonheur des papilles ou pour proposer une aromathérapie moderne.
De la Drôme Provençale au Vaucluse
Avec le Mont Ventoux en point de mire, l’itinéraire emprunte les chemins de traverse entre de grandes étendues de lavandin, au cœur d’un terroir d’exception. Du nougat de Montélimar à l’huile d’olive de Nyons, vous aurez également l’occasion de gouter aux vins de l’Enclave des Papes (avec modération) ou d’admirer le célèbre château de Grignan entouré de lavandes.
Des Baronnies Provençales au Buëch
Aux confins de 4 départements, les Baronnies sont un territoire de montagne à l’identité forte, marqué par son emblème la lavande. De Vaison-la-Romaine à Sisteron, la lavande est partout, sous toutes ses formes, depuis la plante, savamment cultivée sur les coteaux, jusqu’à l’isolation des maisons, en passant par la fleur « mondée », les bouquets et bien sûr l’huile essentielle…

En route

Quelques idées pour découvrir la lavande

L.Pascale-ladrometourisme

Le tilleul des Baronnies

Dans les Baronnies, la culture du tilleul a débuté au XIXe siècle. Grâce à un ensoleillement exceptionnel et des précipitations modérées, ce petit territoire produit 75 % de la production française de tilleul. La récolte se fait toujours à la main entre la mi-juin et la mi-juillet suivant l’exposition, l’altitude et les conditions climatiques de l’année. La période de cueillette s’étale sur 10 à 15 jours. Les échelles bien calées contre les arbres (certains tilleuls peuvent atteindre 10 m de haut), les cueilleurs récoltent les fleurs d’un jaune blanchâtre dans des sacs en toile portés en bandoulière. Le séchage se fait, comme autrefois, dans des greniers. Bien à l’abri de la lumière, les fleurs du tilleul sont étalées en couches fines et retournées chaque jour à l’aide d’une fourche en bois. 4 à 7 jours plus tard, devenues craquantes, elles sont emballées dans des «bourras» (de gros sacs en toile de jute) jusqu’à la vente. Le tilleul a des qualités aromatiques, gustatives et pharmacologiques. Il possède en effet des qualités neuro-sédatives (tranquillisant), c’est un antispasmodique très efficace contre les migraines, les indigestions ou les vertiges et on peut bien sûr également le déguster en infusion.
A ne pas manquer : La Fête du Tilleul à Buis-les-Baronnies
Autrefois, le tilleul se vendait aux négociants lors des foires. Aujourd’hui et depuis près de 200 ans, il n’y a qu’à Buis-les-Baronnies que vous pourrez assister à ce grand rassemblement traditionnel. Ici, le tilleul se fête chaque année en juillet lors d’un marché au tilleul et aux plantes aromatiques associé au «Salon du Livre des Plantes». L’occasion de faire vos réserves !

Fleurs de Thym
L.Pascale-ladrometourisme

Les plantes aromatiques : thym, romarin, sauge...

Les plantes aromatiques

Dès l’Antiquité, les hommes se sont servis des plantes, les unes entraient dans les compositions d’huiles servant à l’embaumage, les autres utilisées comme monnaie d’échange, aussi précieuses que l’or et l’argent. Aujourd’hui, l’appel du « naturel » et des « médecines douces » a donné un souffle nouveau à deux secteurs distincts, la médecine allopathique et l’industrie pharmaceutique. La Drôme a répondu à cet appel en devenant le premier département producteur de plantes aromatiques en France.
Les principales espèces à parfum, aromatiques et médicinales cultivées dans le département de la Drôme : le thym, la menthe, le romarin, la sauge sclarée, la reine des prés, le basilic.

Votre carnet de voyage est vide. Ajoutez des lieux ou des évènements pour pouvoir les télécharger ici.
Télécharger mon carnet de voyage
Vider