ProPresseEn groupe
Coins secrets

Les champignons de la Drôme à travers les yeux d'enfants

Sur l’étal d’un marché de la Drôme, lors d’une balade en forêt, au restaurant ou au cours d’un week-end à la campagne. Les occasions sont multiples et variées de rencontrer des champignons dans la Drôme.  Avec des yeux d’enfants, ça donne quoi ?

Les champignons de la Drôme à travers des yeux d'enfants

  • Les « yeux ronds » devant une montagne de champignons régionaux : vous êtes sur le marché de Valence.
  • Les yeux qui pétillent de fierté grâce à la trouvaille d’un champignon bon à manger ou beau à photographier : vous découvrez les joies d’une balade en forêt en famille.
  • « Les yeux plus gros que le ventre » : c’est tellement tentant de goûter des plats copieux, cuisinés avec des champignons du coin.

Vous vous demandez encore quel coin choisir ? Tout ce que nous pouvons vous dire, c’est que chaque forêt de la Drôme a un intérêt différent :

  • les forêts de châtaigniers de la Drôme des Collines ou du Pays de Bourdeaux pour les cèpes,
  • les forêts de pins du Diois pour les lactaires (délicieux ou sanguins),
  • les forêts de buis des piémonts du Vercors (notamment dans la haute vallée de la Gervanne) pour  les craquerelles et les pieds de mouton essentiellement.
  • les forêts du plateau du Vercors pour les trompettes de la mort et les chanterelles, connus en tout cas sous ce nom par les gens du coin. Si, pour vous, ce sont des girolles, vous serez vite identifiés comme n’étant pas du coin ! Sachez-le…
  • les forêts de Saoû ou de Lente sont très belles pour une balade. Mais, renseignez-vous bien sur la réglementation de la cueillette dans la forêt de Lente. De manière générale, respectez aussi les domaines forestiers privés.

Et retrouvez toutes les saveurs et senteurs de la Drôme

Votre carnet de voyage est vide. Ajoutez des lieux ou des évènements pour pouvoir les télécharger ici.
Télécharger mon carnet de voyage
Vider