ProPresseEn groupe
Vigne et oliviers en automne 01
L.PASCALE / LA DROME TOURISME
Renseignez-vous

Informations et conseils spécial Covid-19

Imprimer

Aides et mesures d’accompagnement des entreprises, conseils aux entreprises du tourisme…

Dernière mise à jour : 4 janvier 2022.
Des fiches thématiques (avec des informations plus détaillées sur certains sujets) sont téléchargeables en bas de cette page.

État d’urgence sanitaire : quel impact pour le tourisme dans la Drôme ?

Pour faire face à la circulation épidémique et à la cinquième vague, de nouvelles mesures ont été annoncées le 3 janvier 2022 et peuvent être renforcées à tout moment : (suivre l’actualité des mesures applicables) :

  • Les jauges sont rétablies pour les grands événements : 2000 personnes en intérieur, 5000 personnes en extérieur.
  • Les concerts debout sont interdits.
  • Dans les cafés et les bars, la consommation debout est interdite.
  • Les discothèques ont interdiction d’accueillir du public. Cette interdiction s’applique jusqu’à la même date aux activités de danse dans les établissements recevant du public, tels les restaurants ou les bars.
  • Le port du masque est obligatoire dès l’âge de 6 ans dans les transports collectifs intérieurs et dans les lieux recevant du public.

Ces mesures s’appliquent jusqu’au 24 janvier 2022.

En ajout aux lieux déjà présents dans l’arrêté préfectoral du 14 décembre 2021 (marchés de plein air, rassemblements publics, files d’attente…) et comme annoncé dans le communiqué de presse du 30 décembre 2021, le port du masque est obligatoire dans la Drôme et ce jusqu’au 24 janvier 2022 inclus :

  • dans les espaces ouverts au public des aérogares, gares ferroviaires et gares routières ;
  • dans les zones agglomérées des communes de plus de 4500 habitants (communes concernées listées dans le communiqué de presse) ;
  • dans les zones artisanales et commerciales périphériques hors agglomération, de tout le département de la Drôme.

Les protocoles applicables dans les établissements recevant du public, en entreprise, pour les évènements professionnels ou privés, pour la pratique sportive… font l’objet d’ajustements fréquents en raison de l’évolution sanitaire.

Concernant l’accueil de clientèles étrangères : toute personne de 12 ans et plus entrant sur le territoire français doit présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 24h ou 48h en fonction du pays de provenance. Seule exception, les personnes présentant un schéma vaccinal complet n’ont pas à présenter de test, lorsqu’elles arrivent d’un État membre de l’Union européenne, d’Andorre, d’Islande, du Liechtenstein, de Monaco, de la Norvège, de Saint-Marin, du Saint-Siège ou de la Suisse.
Par ailleurs, pour faire face à la propagation du variant Omicron, la classification des pays, définie sur la base des indicateurs sanitaires a évolué, avec l’ajout d’une classification pays « rouges écarlates ».

Suivre les annonces gouvernementales en matière de lutte contre la propagation du Coronavirus Covid-19.

Les lieux et évènements concernés par le pass sanitaire, quel que soit le nombre de participants, peuvent être regroupés sous les intitulés suivants (voir liste détaillée dans le dossier de presse du gouvernement publié le 8 août 2021) :

  • lieux d’activité et de loisirs (liés ou non à un hébergement touristique),
  • lieux de convivialité (discothèques, clubs, bars, bars, cafés et restaurants, à l’exception : des cantines, des restaurants d’entreprise, des ventes à emporter et relais routiers, ainsi que lors des services en chambres et des petits-déjeuners dans les hôtels)
  • lieux de santé (soins programmés ou visites),
  • transports publics de longue distance (trains à réservation obligatoire, vols nationaux, cars interrégionaux),
  • grands centres commerciaux supérieurs à 20 000 m² (selon une liste définie par le préfet de département).

A noter : les réceptions de mariages, comme les fêtes privées, qui ont lieu dans des établissements recevant du public (salles des fêtes, hôtels, châteaux, chapiteaux…) sont soumises à l’application du pass sanitaire. La responsabilité de son contrôle revient à l’organisateur de la fête. Le 30 septembre 2021, le « pass sanitaire » est devenu obligatoire pour les mineurs âgés de 12 ans et deux mois à 17 ans.

Un projet de loi sera soumis au Parlement pour transformer le « pass sanitaire » en « pass vaccinal » à compter du 15 janvier 2022. Il vise aussi à durcir les conditions de contrôle et de sanction contre les faux « pass ».

Comment vérifier un pass sanitaire  ? Des réponses aux questions que se posent les professionnels sont répertoriées sur cette page. Depuis le 1er octobre, le Gouvernement autorise le contrôle du pass sanitaire, par les professionnels, à partir de leurs outils métiers. Cette intégration doit se faire dans un cadre respectant le plus haut standard de protection des données individuelles. C’est pourquoi, la validation des demandes se fera au cas par cas et sur demande des entreprises auprès de la direction générale de la Santé.

Enfin, il est vivement conseillé de télécharger l’application TousAntiCovid pour être alerté ou alerter les autres en cas d’exposition à la Covid-19.

TousAntiCovid Signal, le cahier de rappel numérique : comment ça marche ?

L’utilisation du cahier de rappel numérique « TousAntiCovid Signal » est recommandée pour les restaurants, débits de boissons et salles de sport en tant qu’établissements où le port du masque n’est pas possible en permanence. Un site web est mis à la disposition de ce type de professionnels pour générer facilement et gratuitement le QR Code qui doit être affiché à l’entrée de leur établissement.
Plus d’infos également sur la page TousAntiCovid.

Mesures de soutien aux entreprises touristiques

Au niveau national

Des mesures de soutien aux entreprises touristiques sont portées par l’État et divers organismes (URSSAF, Impôts, …).

Un panorama de l’ensemble des mesures de soutien aux entreprises est disponible sur le site du Ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance.
Par ailleurs, les entreprises impactées par la reprise épidémique font régulièrement l’objet de nouvelles mesures de soutien.

Le dispositif dit « de coûts fixes » a pris le relai du fonds de solidarité depuis le 1er octobre et concerne toutes les entreprises des secteurs dont l’activité reste pénalisée par les restrictions sanitaires (secteurs S1 et S1bis). Plus d’infos sur cette page.

Afin de simplifier et d’accélérer l’accès aux différents dispositifs de soutien aux entreprises touristiques, un guichet unique numérique avait été déployé dès le printemps dernier. Un numéro d’appel spécial a également été créé par l’État en novembre 2020. En composant le 0806 000 245, du lundi au vendredi de 9h à 12h ou de 13h à 16h, les professionnels en difficulté peuvent se renseigner et être orientés vers les différentes aides d’urgences mises en place, et plus particulièrement sur :

A noter également : les mesures d’assouplissement accordées pour l’utilisation des tickets restaurant dans les restaurants (plafond doublé et utilisation possible les week-end et jours fériés) sont prolongées jusqu’au 28 février 2022.

BPI France et la Banque des territoires s’engagent également à soutenir les professionnels et les entreprises selon plusieurs modalités d’intervention et actions.

Un nouveau programme d’investissement est par ailleurs disponible pour les « entreprises rentables avec un chiffre d’affaires annuel supérieur à 250 000 euros » : des prêts tourisme de 30 000 à 1,5 million d’euros avec 18 mois de différé d’amortissement et avec des taux d’intérêt commençant à 2,70% et variant selon la note de la société (A/A+/B/B+/C). Souhaitant dédier ce type de prêts aux restaurateurs, aux hôteliers et aux entreprises du tourisme, la fintech a réuni 38 millions d’euros auprès de six assureurs et de la Caisse des Dépôts. Test d’éligibilité instantané.

Annoncé en décembre 2020, le Fonds d’Avenir et de Soutien au Tourisme (FAST) est un nouveau produit de BPI France, mis en place pour renforcer la structure capitalistique des petites sociétés et favoriser leur rebond, avec des tickets de 50 K€ à 400 K€. Un investissement sous forme d’obligations convertibles d’une durée de 8 ans, sous conditions : statut SA ou SAS, au moins 3 ans d’existence et chiffre d’affaires minimum de 0,5 M€.

Enfin, le Plan de Relance prévoit des aides et des accompagnements pour la reprise d’une activité à l’international, la transition numérique ou écologique, respectivement « gérés » par Business France, France Num et l’ADEME en collaboration avec leurs réseaux de partenaires.
A noter :

Au niveau régional

Adopté lors de l’Assemblée plénière des 8 et 9 juillet 2020, le plan de relance économique de la Région Auvergne-Rhône-Alpes s’élève à un milliard d’euros sur 3 ans (qui génère un effet levier de 3 milliards €) afin d’accompagner les entreprises et les collectivités locales. Il s’articule autour de 4 axes principaux :

  • Volet territoires (443 M€)
  • Volet économie régionale et de proximité (140 M€)
  • Volet emploi (335 M€)
  • Volet développement durable et numérique ( 115 M€)

Consultez le plan de relance régional pour chacun de ces volets sur le site économique de la Région. Une hotline (gratuite) est également ouverte du lundi au vendredi (sauf jours fériés) afin d’orienter et accompagner les entreprises et les professionnels impactés par l’épidémie.

Par ailleurs, la Région Auvergne-Rhône-Alpes a décidé de mettre en œuvre des mesures d’urgence et un plan de relance pour la montagne, avec 3 piliers :

  • des mesures d’urgence pour accompagner les entreprises (date limite de dépôt des dossiers fixée au 30 avril 2021) telles que, notamment, les hébergements collectifs agréés pour l’accueil de groupes d’enfants et situés dans une commune classée en zone de montagne (plus d’infos sur cette aide d’urgence),
  • le prêt Montagne Auvergne-Rhône-Alpes REACT EU FEDER,
  • un plan de relance pour la montagne à long terme.

Au niveau départemental

Dès mai 2021, La Drôme Tourisme a lancé un plan d’actions de promotion-communication ambitieux pour relancer l’activité et booster les réservations dans la Drôme, avec des campagnes télé, mobile, réseaux sociaux, ainsi que des espaces publicitaires sur leboncoin, Le Routard,…

Un travail de concertation réalisé avec l’ensemble des acteurs du territoire drômois a permis de prévoir 3 actions majeures, soutenues par le Département de la Drôme, dans une dynamique d’attractivité :

  • Lancement d’une campagne de promotion touristique « Drôme, c’est ma nature ! » ;
  • Création de 20 000 « Pass’Drôme » en soutien aux professionnels du tourisme drômois ;
  • Accompagnement numérique des acteurs économiques.

Ces actions ont permis de soutenir les professionnels en générant 9 154 transactions sur le dispositif de réservation en ligne déployé par La Drôme Tourisme pour un total de 8 501 nuitées vendues (soit 39% des réservations sur de l’hébergement sec) et un chiffre d’affaires cumulé de presque 1 300 000 € (+49% par rapport à l’année 2020 et +83% par rapport à la moyenne des 3 dernières années). Quant aux nuitées provisoires enregistrées en 2021, elles représentent 10,6 M de nuitées françaises et étrangères (soit déjà plus que sur l’année 2020). Globalement l’évolution est de +14% par rapport à 2020, et -7% par rapport à 2019.

En 2022, le plan d’actions de La Drôme Tourisme (en BtoC) reste ambitieux avec l’objectif de développer l’image et la visibilité de la destination, surtout sur la proximité, mais aussi de booster les réservations de séjours, et générer du trafic sur le site web de ladrometourisme.

L’ADT de la Drôme aux côtés des professionnels du tourisme

Tout au long de cette période et dans le souci d’accompagner les professionnels du tourisme qui subissent de plein fouet les conséquences de la crise sanitaire, nous nous attachons à relayer les mesures prises par les instances locales, régionales et nationales, et toutes autres informations utiles pour vos activités.

Toute notre équipe est en ordre de marche pour vous permettre de vous informer, vous former, répondre à vos interrogations, adapter nos outils à la crise que nous traversons.
Plus que jamais, nous sommes à votre écoute (par mail uniquement) pour tout échange sur la gestion de votre établissement touristique à court ou moyen terme (préparation de la saison 2021…).

Précautions sanitaires

En tant qu’employeur, vous êtes également responsable de la santé et de la sécurité de toute personne travaillant dans votre entreprise. Consultez le protocole national (régulièrement actualisé) pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de Covid-19.

Nous effectuons une veille régulière sur le cadre réglementaire. D’autre part, pour aider les professionnels à accueillir leur clientèle dans les meilleures conditions, nous avons effectué en 2020 un gros travail de compilation de l’ensemble des ressources disponibles. Retrouvez tous ces éléments dans notre fiche pratique (en téléchargement ci-dessous).

Enfin, n’hésitez pas à faire appel à nos services pour tout besoin.

 

 

Françoise Alazard

Accompagnement / Conseil
falazard@ladrometourisme.com

Contactez par email

Bénédicte Séguret

Accompagnement / Conseil
bseguret@ladrometourisme.com

Contactez par email

Newsletter pro

reCAPTCHA
Votre carnet de voyage est vide. Ajoutez des lieux ou des évènements pour pouvoir les télécharger ici.
Télécharger mon carnet de voyage
Vider