ProPresse
10 déc. 2020

Comédie itinérante : Tartuffe d’après Tartuffe d'après Tartuffe d’après Molière

Théâtre

Adresse

26420 Saint-Julien-en-Vercors

Texte : Molière Conception et jeu : Guillaume Bailliart, artiste associé au Théâtre de Privas Accompagné par Vivianne Balsiger Production Groupe Fantômas Guillaume Bailliart interprète à lui seul toute la pièce, dans un jeu de dédoublements athlétique.

Un seul en scène créé au théâtre de la Cité Internationale à Paris en 2013 dans lequel Guillaume Bailliart joue tous les personnages du classique Tartuffe ou l’Imposteur de Molière.
Ce spectacle décalé, comme le titre l’indique, est une aventure folle à travers laquelle l’acteur et metteur en scène souhaite explorer la langue de Molière : sa démesure – 1962 alexandrins ! –, ses fulgurances et ce qu’il nomme la « dictature formelle du vers ». Seul, on perd les rapports d’un acteur
à l’autre, mais on gagne en précision rythmique. Portés par un seul corps, les ruptures, les montées en pression, le souffle éclairent le sens et la situation ; on est dans l’énergie de l’écriture qui est une énergie globale, démesurée, déclamatoire.
Guillaume Bailliart se rapproche ainsi du jaillissement de l’écriture plus intimement qu’une troupe d’acteurs. Tartuffe (le personnage) est le joueur absolu, il est en quête de liberté totale, n’obéissant qu’à ses désirs. Il organise les transgressions dont il a besoin pour arriver à ses fins.
Cette proposition, loin de circonscrire la pièce au seul texte, imprime au spectacle une énergie inédite, une verve comique et une réjouissante impertinence, sans jamais perdre de vue les enjeux intemporels de ce chef-d’œuvre.
La scénographie est très simple : les noms des personnages sont écrits au sol comme une grande marelle, et le comédien passe de l’un à l’autre en fonction du personnage qu’il interprète, une table, un plein feu.
Une adaptation resserrée sur 1h10 qui insuffle à la pièce une énergie inédite qui mène cette performance époustouflante d’acteur à la transe.
« C’est aussi le mouvement de la pièce. Plus on avance, plus les enjeux deviennent vitaux, plus on entre dans la folie d’Orgon et dans la mise en place de la parade des autres personnages pour le déciller.
Donc le comique est de plus en plus activé. D’autre part, les enjeux montent, gonflent, l’incarnation s’impose alors.
Peut-être que je recherche comme une espèce de transe : une orgie d’alexandrins comme un plat à feu doux et qui petit à petit se met à bouillonner. Au fond, la pièce est comparable à un exorcisme.
Comme si Tartuffe avait usé de magie noire pour enchanter Orgon et que les autres devaient essayer de le déposséder et qu’ils mettaient en place chacun leur tour une espèce de rituel pour y parvenir. » – Guillaume Baillart

Guillaume Bailliart étudie au Conservatoire d’Avignon puis suit le cursus du compagnonnage théâtre à Lyon. Il travaille ensuite comme interprète auprès de Michel Raskine, Gwénaël Morin et Fanny de Chaillé. En parallèle, il met en scène des écritures de plateau, des textes classiques remâchés et sa propre écriture.
En 2013, il crée le groupe Fantômas et réalise une performance en solitaire Tartuffe d’après Tartuffe d’après Tartuffe d’après Molière puis tente de réenchanter le milieu culturel avec le démesuré projet Merlin d’après Tankred Dorst.

Informations complémentaires

Langues parlées
  • Français
Voir plus

Ouverture

Jeudi 10 décembre 2020 de 20h à 21h15.
Durée : 1h10 – À partir de 14 ans.

Tarifs

Tarifs non communiqués.

Mise à jour le 23/06/2020
Par Office de Tourisme Vercors Drôme
Votre carnet de voyage est vide. Ajoutez des lieux ou des évènements pour pouvoir les télécharger ici.
Télécharger mon carnet de voyage
Vider