ProPresse
Site et monument historiques

Sainte-Luce

Sainte-Luce
Sainte-Luce26170 Vercoiran

Sainte Luce est un site archéologique occupé dès le néolithique. Situé sur la Montagne de Montlaud à cheval entre la haute vallée de l'Ouvèze et la vallée de l'Ennuyé, le site porte le nom d’une chapelle ruinée datant probablement du VIII ème siècle.

Le site de Sainte Luce est établi sur un replat de la montagne de Monlaud, à 920 m d'altitude à environ 1 km à l'ouest du col d'Oure.Cet endroit est l'emplacement d'un habitat pré et protohistorique exploré avant 1910 par MM. Catelan et Muller, en 1964-67 par M. Gras, et plus récemment par le Centre d'Archéologie préhistorique de Valence. C'est un des sites archéologiques les plus riches des Baronnies sur lequel on a retrouvé de nombreux objets (ustensiles de vie courante, outils... ) témoignant d'une occupation constante depuis le Néolithique (-6500 a) jusqu'à l'antiquité (âge de Fer, -750 à -52). La plupart de ces objets sont maintenant exposés au Musée d'Archéologie et d'Histoire de Nyons.
Cette occupation humaine s'est poursuivie au Moyen Age puisqu'un prieuré rural y fut établi probablement à partir du VIIIè siècle. Cette ancienne église Sainte­ Luce, aujourd'hui en ruines, présentait un plan est proche, quoique réduit, de celui de l'église Notre-Dame de Beauvert de Sainte-Jalle. Sa base d'environ 20 m de longueur, en forme de croix latine est encore bien visible sur le terrain. L'édifice comportait une nef de trois travées et un transept saillant ouvrant sur trois absides de plan semi-circulaire; le croisillon nord se prolonge par un massif quadrangulaire, sur lequel pouvait s' élever une tour-clocher. Les vestiges de pilastres adossés aux murs latéraux de la nef indiquent que l'ensemble de l'édifice était primitivement voûté.
L'occulus de Sainte Luce est une orifice de 1 m de diamètre creusé dans la barre rocheuse située au nord du plateau. Le soleil est visible à travers cet orifice, vers midi (heure solaire) autour du solstice d'hiver, en un lieu situé près de la ferme de Grange Neuve, sur la commune de Bésignan. Cet occulus, serait le témoin d'un culte solaire très ancien. Un autre oculus du genre peut être observer dans les environs de Rosans (Hautes-Alpes).

Accès:
Depuis le col d'Ey (au dessus de Buis-les-Baronnies): prendre le sentier balisé en jaune partant du site de parapente vers l'est en direction du col d'Oure. Le sentier domine la vallée de l'Ennuyé en longeant la parois rocheuse. A environ 2.5km, chercher un départ de piste sur la droite, marqué par du gravier de couleur jaune. Cette piste mène directement au site. Attention! La pente est parfois raide, et la roche est glissante en cas de pluie.
Depuis le hameau d'Autane (commune de Vercoiran): suivre le sentier balisé en jaune traversant le village vers l'ouest qui mène au col d'Oure. Après le col, prendre le sentier à gauche en direction du col d'Ey. Marcher environ 1km pour découvrir le départ de la piste.

Informations complémentaires

Services
  • Non visitable
  • Visites individuelles libres
Voir plus
Et tout particulièrement
  • Spécial familles
  • Spécial en solo
Voir plus
Mise à jour le 17/04/2018
Par Office de Tourisme des Baronnies en Drôme Provençale
Votre carnet de voyage est vide. Ajoutez des lieux ou des évènements pour pouvoir les télécharger ici.
Télécharger mon carnet de voyage
Vider