ProPresse
Village de Châteauneuf-sur-Isère
DELMARTY
Site et monument historiques

Village de Châteauneuf-sur-Isère

Téléphone04 75 44 90 40

Site webVoir le site

Village de Châteauneuf-sur-Isère
6 Rue des Remparts26300 Châteauneuf-sur-Isère

Remarquablement étendue, la commune de Châteauneuf-sur-Isère se compose d’un bourg occupant un ancien site castral démantelé au XVIe siècle et de nombreux écarts correspondant à d’anciens domaines seigneuriaux ou religieux.

PAYSAGE
- Sites remarquables ou pittoresques : Anciennes carrières de molasse : exploitées de l’Antiquité à la fin du XIXe siècle, utilisées pour la construction des monuments de Valence et Romans. Carrières à ciel ouvert visibles sur le sentier de Châtelard ; carrières souterraines transformées en champignonnières au XXe siècle, puis cave de vieillissement des vins Jaboulet.

- Panoramas et points de vue : Depuis la chapelle Saint-Hugues, vue intéressante sur le bourg, la rivière et la butte du Châtelard, accès facile aux abris troglodytiques.
. Butte du Châtelard : espace naturel sensible, Natura 2000. Sentier de découverte créé en 2009, permettant d’observer les anciennes carrières de molasse à ciel ouvert. Au sommet (211 m.) : superbe panorama à 360°, table d’orientation. Vierge du Voeu, 1945.
. Table d’orientation du Télégraphe : vue panoramique sur le Vercors.

- Hydrologie : Existence d’un pont sur l’Isère depuis le milieu du XIXe siècle (pont actuel datant des années 1940) ; d’un barrage hydro-électrique à Châteauneuf-Beaumont-Monteux (1922) et d’une centrale hydro-électrique de la Vanelle (années 1950).

URBANISME
- Structure de la commune
Le centre bourg est établi sur une colline molassique favorisant l'installation d'un point de franchissement de l'Isère (pont, barrage, centrale hydroélectrique). Il prend place dans un vallon dominé d’une part par le coteau des Baumes, percé de grottes, d'habitations troglodytiques et de carrières, qui s'achève en éperon fortifié ; et d’autre part par la butte du Châtelard, ancien site d'extraction de la molasse. Le vieux bourg présente un bâti très homogène du XIXe et XXe siècle figé sur l’emprise de l’ancien château-fort disparu. L’habitat
s’est ensuite étendu au XXe siècle au Sud sur la terrasse dominant l’Isère, et sur les coteaux au Nord-est. De nombreux écarts, attestés depuis le XVIIe siècle, couvrent l’ensemble du territoire de la commune, dont certains présentent des vestiges patrimoniaux intéressants.

ARCHITECTURE
- Architecture religieuse
. Ruines de l’ancienne abbaye de Vernaison (IMH) : vestiges d’un important couvent de moniales cisterciennes actif à partir du XIVe siècle, abandonné en 1620 [Propriété privée, non accessible].
. Eglise paroissiale Saint-Hugues (XIXe siècle) : ancienne église Saint-Thomas, dont les fondations pourraient remonter au XIIe siècle. Le bâtiment est reconstruit et agrandi au cours du XIXe siècle dans un style néo-roman simple. Chapelle du Tiers Ordre ajoutée en 1875, clocher en 1891 (Joannis Rey, architecte). Objets mobiliers protégés : La Tentation de saint Antoine, huile sur bois, 4e quart XVIIe siècle, d’après le Tintoret (CMH).
. Chapelle de l’Aiguille : chapelle de pèlerinage à Notre-Dame de la Salette édifiée en 1860, désaffectée en 1900 [Propriété privée, visible depuis la voie publique].
. Chapelle Saint-Hugues (1896) : édicule de style néogothique remplaçant une chapelle primitive établie dans l’enceinte du château-fort, au-dessus d’une fontaine souterraine dite miraculeuse (Joannis Rey, architecte).
. Calvaire de la chapelle, 1894.
. Croix monumentale de l’église, 1928.

- Architecture funéraire, commémorative ou votive
. Cimetière : art funéraire remarquable de la fin XIXe siècle et début XXe siècle, nombreuses chapelles funéraires.
. Monument aux morts de la place de l’église : statue de poilu en fonte.
. Monument aux morts du cimetière : stèle en marbre avec portrait de soldat en bas-relief.
. Monuments aux carriers, fin XXe siècle.

- Architecture de l’administration publique
. Ecole de Bonlieu, 1879.
. Ancienne école des Chauds, 1882.
. Mairie, 1908.
. Salle des fêtes, 1965 (Paul Rellenbach, architecte).
. Groupe scolaire, 1977.

- Architecture militaire
Vestiges de fortifications : porte de ville dite Porte Canal et pan de muraille dominant la rue des remparts. Construit au XIe siècle par la puissante famille féodale de Châteauneuf, le château-fort est démantelé en 1585 par les officiers du roi de France. La configuration du site fortifié occupant l’extrémité d’un éperon est très lisible depuis la butte du Châtelard.

- Architecture domestique
. Abris troglodytiques occupant les baumes creusées à la base de la butte de molasse. Cf le Bilan scientifique du SRA Tome 1 -2006 p 86.
. Ancienne maison forte dite « Le Château », devenue au XIXe siècle mairie, école et presbytère (auj. Maisons Familiales Rurales). Portail du XVIIe siècle, restauré.
. Maison forte des Bayles : maison Renaissance, avec dépendances, pigeonnier, puits couvert, cheminée monumentale dite « sarrasine ».
. Maison forte d’Aiguille : domaine comprenant manoir et fermes, éléments de décor Renaissance. [Propriété privée, non accessible]
. Maison forte du Pêcher : logis Renaissance, tourelle d’escalier et linteau sculpté, ferme 2e moitié 20e siècle. [Propriété privée, peu accessible]
. Habitat homogène du vieux bourg, limite XIXe-XXe siècle.

- Génie civil
Imposante citerne maçonnée ancienne, d’origine indéterminée.

ARCHEOLOGIE
- Préhistoire
Découvertes de mobilier préhistorique signalées en 1875-1878 dans les grottes de la route des Baumes et de Bel-Air.

- Période gallo-romaine
. Quartier des Robins : point de franchissement probable de l’Isère par la voie d’Agrippa – découverte d’un taurobole en 1786 (Musée de Valence), d’une fibule en or ornée d'un cabochon en améthyste en 1820, de médailles antiques en bronze.
. Quartier des Baumes : nécropole du Bas-Empire découverte en 1948.
. Nombreux sites gallo-romains fouillés (Tromparin, Grand-Courbis) ou repérés (Vouleux Est, Les Chirons, entre Les Pêches et Blanchelaine, Lally, Montagne, Tuillière)

RESSOURCES CULTURELLES
- Outils et dispositifs de médiation ou de découverte
. Panneaux de signalétique monumentale dans le village.
. Sentier de découverte du Châtelard (2009).

- Personnalités locales
Importance de la famille seigneuriale de Châteauneuf au Moyen Age.
Saint Hugues de Châteauneuf (1052-1132), dont le père Odilon est le premier seigneur connu de Châteauneuf, fut chanoine de Valence puis évêque de Grenoble en 1080. Il favorisa l’installation de saint Bruno en Chartreuse lors de la fondation de son monastère en 1084.
Canonisé au concile de Pise (1409).

- Evénements marquants
En 121 av JC : importante bataille menée par Quintus Fabius Maximus contre les Allobroges et les Arvernes près du confluent de l'Isère et du Rhône.

© Service Patrimoine - Pays d’art et d’histoire - Valence Romans Agglo

Informations complémentaires

Équipements
  • Aire de jeux
  • Bar
  • Bibliothèque
Voir plus

Médias

Mise à jour le 30/09/2020
Par Valence Romans Tourisme
Votre carnet de voyage est vide. Ajoutez des lieux ou des évènements pour pouvoir les télécharger ici.
Télécharger mon carnet de voyage
Vider