ProPresse
Village de Triors
Mairie
Site et monument historiques

Village de Triors

Village de Triors
Mairie26750 Triors

Une ancienne motte castrale permet d'embrasser du regard tout le vallon triorais, la plaine de l'Isère, le rebord du Vercors et le Massif Central. Nombre d'habitants : 609 Superficie : 565 hectares

La bonne exposition des pentes du vallon justifie la présence ancestrale de vignes.

La commune de Triors est blottie au fond d'un vallon, au contact de la plaine de Romans et de la Drôme des Collines.

Une ville gallo-romaine aujourd’hui disparue aurait existé dans la plaine, entre les communes de Génissieux, Triors, Châtillon-Saint-Jean et Saint-Paul-lès-Romans.

Le lieu-dit "le château vieux" révèle la présence discrète d'une motte castrale médiévale (butte artificielle constituée par l'accumulation de terre). De diamètre apparent d'une quinzaine de mètres et d'une hauteur de l'ordre de 4 à 5 m, elle est relativement modeste. Située sur le promontoire dominant au nord le village de Triors, elle constitue un excellent point d'observation et permet d'embrasser du regard tout le vallon triorais, la plaine de l'Isère, le rebord du Vercors et, au loin, celui du Massif Central. La bonne exposition des pentes du vallon justifie la présence ancestrale de vignes.

Charles de Lionne, plus connu sous le nom d’abbé de Leysseins, chanoine-sacristain de Saint-Barnard puis prieur d’une dizaine de prieurés, fit construire en 1667 sa maison de campagne : le château de Triors. Cette bâtisse de plus de cent mètres de long, véritable « Petit Versailles », possédait de somptueux jardins dessinés par Le Nôtre. L’abbé de Leysseins menait un train de grand seigneur. Il laissa à sa mort une situation financière désastreuse et une succession laborieuse. Le château de Triors fut démoli en 1764 par son propriétaire, le marquis de Valbonnais, qui le remplaça par le château actuel. Deux siècles plus tard, le domaine revint finalement à l’Eglise, devenant par donation de sa dernière propriétaire un prieuré bénédictin en 1984.

A voir :

Le château : Il apparaît aujourd'hui comme un imposant édifice dont le toit aux tuiles vernissées signale l'entrée du village. Abritant une communauté monastique, il ne peut être visité.

Une belle bâtisse Renaissance, dotée d'élégantes fenêtres à meneaux, se dissimule dans une petite cour au coeur du village.

Les bons plans

  • Fête de la Saint Vincent le troisième week end de janvier
Mise à jour le 26/03/2020
Par Valence Romans Tourisme
Votre carnet de voyage est vide. Ajoutez des lieux ou des évènements pour pouvoir les télécharger ici.
Télécharger mon carnet de voyage
Vider