ProPresse
Village d'Eymeux
Site et monument historiques

Village d'Eymeux

Téléphone04 75 44 90 40

Site webVoir le site

Village d'Eymeux
MairieLe Village26730 Eymeux

La commune d’Eymeux occupe une large boucle de l’Isère, dont elle occupe la rive gauche, en amont du barrage de Pizançon : le paysage et le patrimoine hydraulique lié à l’Isère ou au canal de la Bourne y sont très présents.

PAYSAGE
- Panoramas et points de vue
Très large point de vue sur la vallée de l’Isère (plan d’eau calme et roselière généré par la retenue d’eau du barrage de Pizançon) depuis le promontoire de la chapelle Sainte-Béatrix.

- Hydrologie
. Isère : point de franchissement ancien (gué ou bac à traille) ; ancien port et moulin d’Ouvey ; pont suspendu de Saint-Lattier (2e moitié XIXe s.) ; passerelle cyclable.
. Canal de la Bourne : réservoir et usine hydro-électrique de l’Ecancière ; pont-canal.

URBANISME
- Structure de la commune
La commune comprend actuellement deux agglomérations et de nombreux écarts agricoles. Le village, situé au bord de l’Isère au centre de vastes terres cultivées, s’organise autour d’un centre administratif aménagé au XIXe siècle selon un plan concerté : l’église précédée d’une place est flanquée des deux bâtiments publics élevés selon le même plan, la mairie et l’école. Le bâti ancien, composé de fermes construites en galets, est bien préservé et harmonieusement complété par des constructions XXe siècle (salle des fêtes, maisons). Un élément ancien (fenêtre moulurée) est observable en remploi.
Au sud, le promontoire d’Ouvey dominant l’Isère a peut-être été occupé par une motte castrale défendant le gué et le port. Au Moyen Age, c’est le siège d’un prieuré dépendant de l’abbaye de la Chaise-Dieu (mentionné en 1273, brièvement concédé aux chartreuses de sainte Béatrix au XIVe siècle). Au XIXe siècle, le cadastre ne fait plus apparaître que le moulin d’Ouvey, encore lisible, puis la chapelle Sainte-Béatrix est construite en 1897. Enfin, le hameau de l’Ecancière, implanté le long de la RD 532, appartient à la commune
d’Eymeux au nord de la route, à celle de Jaillans au sud. Il s’est fortement développé entre 1850 et 1950 mais connaît aujourd’hui une forte déprise.

ARCHITECTURE
- Architecture religieuse
. Eglise paroissiale Saint-Saturnin : édifice de style néoclassique, à nef unique sans transept, chevet semi-circulaire, clocher latéral couvert d’une flèche, portail néoclassique en pierre de taille (molasse) à fronton triangulaire, statue
de saint dans une niche. Construite en moellons enduits à l’exception de la façade occidentale entièrement appareillée.
. Chapelle Sainte-Béatrix d’Ornacieux (1897 ; Joannis Rey, architecte) : édicule en croix grecque couronné d’une lanterne circulaire au pourtour entièrement vitré, coiffée d’un toit conique. Fronton triangulaire avec statue de saint grandeur nature dans une importante niche. Peintures monumentales : Symboles des évangélistes, Paul Audrat.
. Croix monumentale, fonte, au motif d’instruments de la Passion.
. Croix monumentale, pierre

- Architecture funéraire, commémorative ou votive
. Cimetière (4e quart XIXe s.). Allée centrale avec croix de cimetière cantonnée de 4 ifs. Croix de cimetière (1874), fonte, à décor floral.
. Monument funéraire de la famille Didier et stèle de Pierre Didier, maire de Romans (1920- 1977).
. Monument funéraire de la famille Maret : livre ouvert.
. Monument aux morts (2e quart XXe siècle) : obélisque sommé d’une croix de guerre (sign. P. Fagot), décor sculpté épée et palme, entouré d’obus et d’une pièce d’artillerie en décor.

- Architecture de l’administration publique
. Mairie (2e moitié XIXe siècle)
. Ecole : un bâtiment en miroir à celui de la mairie et un second bâtiment de même type en bout de parcelle ; une extension XXe siècle fait le lien entre les deux bâtiments anciens.
. Salle des fêtes « Georges Tortel » (milieu XXe s.) : décor peint et inscriptions de style Art déco.

- Architecture domestique
. Élément d’architecture Renaissance en remploi (fenêtre moulurée) sur une maison de village.
. Habitat du bourg d’Eymeux : fermes et maisons de village construites en galets agglomérés à la chaux avec chaînage en molasse ou en tuf, linteaux en pierre ou en bois, arcs de décharge en brique.

- Architecture commerciale ou industrielle
. Ancien café-restaurant Atton (centre village) ; restaurant à l’Ecancière (limite XIXe-XXe s.)
. Usine hydro-électrique de l’Ecancière (1915-1917) : petite usine implantée sur la rive de l’Isère, alimentée par les eaux du canal de la Bourne, stockées dans le réservoir de l’Ecancière auquel elle est reliée par une conduite forcée. Réservoir également utilisé pour l’alimentation des moteurs à vapeur du tramway.

RESSOURCES CULTURELLES
- Patrimoine immatériel
Invention supposée de la raviole en 1866 par le restaurateur d’Eymeux, M. Girard : plaque commémorative apposé en 1966 dans la cour du restaurant.

- Personnalités locales
. Sainte Béatrix d’Ornacieux : fondatrice d'une chartreuse de femmes installée dans l’ancien prieuré en 1303-1309. Expérience éphémère, le prieuré est rendu à La Chaise-Dieu au XVe s. Canonisée en 1869 par Pie IX.
. Abbé Aristide Scolary : animateur du culte de sainte Béatrix, inventeur supposé du dépuratif des Alpes (1920).

- Evénements marquants
Site de parachutages destinés à la Résistance en 1944.

© Service Patrimoine - Pays d’art et d’histoire - Valence Romans Agglo

Les bons plans

  • La chapelle Béatrix.
    Animations de la commune: Fête des laboureurs (deuxième week-end de Janvier) - Fête de la raviole (premier week-end de Juillet).
Mise à jour le 14/04/2020
Par Valence Romans Tourisme
Votre carnet de voyage est vide. Ajoutez des lieux ou des évènements pour pouvoir les télécharger ici.
Télécharger mon carnet de voyage
Vider