Press
villa Sestier
pablo perelle
Bezienswaardigheid en historisch monument

Villa Sestier

Villa Sestier
102 route de CrestVilla Sestier26740 Sauzet

Appelée parfois Château Sestier, inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques en juin 2012 , est un édifice Art Nouveau remarquable particulièrement rare dans la région. Elle surprend les personnes qui la voient pour la première fois.

Voici sa description et son histoire racontée par ses propriétaires actuels, M. et Mme Blachier.Très haute , construite sur quatre niveaux, elle est bien éloignée de l’image de la maison provençale .On me demande parfois «De quelle époque est cette maison? Ce n’est pas le style de la région»Je réponds qu’elle a le style de son époque , le début du XXème siècle et que c’est une maison «Art Nouveau» Des visiteurs s’étonnent parfois qu’elle ait été construite là , loin de tout centre urbain important alors que ses homologues se trouvent plutôt dans la banlieue de Nancy , dans la Région parisienne ou dans des cités balnéaires .Sans doute Montélimar présente­ t­ il des édifices Art Nouveau , tout comme Romans ­sur­ Isère. Mais ce sont des villes et le mouvement Art Nouveau est essentiellement urbain .A Sauzet nous sommes dans un village qui en1905 devait être essentiellement rural Ce point mérite donc une explication .A l’emplacement de la villa se trouvait à la fin du XIXème siècle un petit manoir de style éclectique dont nous est parvenu seulement une photo et la trace sur les plans du parc ..Cette demeure avait été acquise à la fin du XVIII ème siècle par Honoré Sestier notaire à Montélimar. Elle avait sans doute subi de nombreuses modifications durant le XIX ème siècle.C’était ce que l’on appelait une folie...c'est­ à­ dire une résidence d’été destinée à des réceptions et des fêtes champêtres .Au début du XX ème siècle l’arrière petit fils d’Honoré Sestier qui avait le même prénom que son arrière grand père décida d’embellir cette propriété.Il fit d’abord agrandir et redessiner les jardins pour créer un parc de 7 ha dont il confia l’aménagement à Gabriel Luizet, le célèbre paysagiste .
Celui ­ci réussit le tour de force de créer un parc semblant d’un seul tenant à partir de trois terrains bien différents:une zone humide située au pied de la colline de Sauzet , un vaste terrain marneux un peu à l’est et enfin un espace triangulaire , en face du précédent mais situé de l’autre côté d’un chemin vicinal .Il fallut créer un faux canyon pour accéder à cette partie du parc, un vaste étang artificiel en bordure du chemin vicinal pour à la fois recueillir les eaux et assainir le terrain mais aussi donner l’impression d’une continuité depuis la maison jusqu’aux extrémités du Parc .Luizet était très fier de ce résultat et considérait le parc de Sauzet comme sa plus grande réussite...Bien sur il n’en reste plus grand ­chose après un siècle: les jardins sans un entretien permanent ne sont que d’éphémères merveilles .Mais on peut penser que c’est pour donner un manoir en accord avec les jardins qu’Honoré Sestier décida de faire reconstruire l’actuelle villa dans la foulée du Parc .Il s’adressa pour cela à Nicolas Vernon architecte aussi réputé dans le bâtiment que l’était Luizet dans l’art des jardins .Selon les préceptes de l’Art Nouveau Vernon se chargea de superviser l’ensemble de l’édifice gros œuvre mais aussi décoration intérieure et mobilier .Cependant Vernon n’a pas dessiné les meubles de la Villa dont il dirigeait la construction comme purent le faire Horta, Guimard ou Gaudi .C’est son ami Francisque Chaleyssin qui se chargea de dessiner les meubles et décors de la maison, tandis que les peintres Ollier et Baudin créaient les dessins des vitraux exécutés par le maitre verrier Thomas de Valence «Ollier invit Thomas pinxit1905» peut on lire sur les vitraux de la porte d’entrée.Par son aspect général la Villa est nettement «Art Nouveau» dans la nuance relativement sobre qui a cours à Lyon. Cela se manifeste dans la dissymétrie marquée des toitures, l’importance des vitraux de la véranda, la référence aux arts d’extrême orient dans les faitières du toit qui veulent évoquer le dos d’un dragon .Elle garde cependant des aspects académiques qui surprennent dans ce type d’édifice:C’est la véranda avec ses colonnes doriques et son aspect classique .On peut penser qu’il s’agit d’une réutilisation d’une partie de l’ancienne habitation .En effet non seulement la véranda apparaît un peu plaquée par rapport au reste du bâtiment mais surtout les pierres taillées et les colonnes de la véranda ne sont pas de même origine que celles qui constituent le reste du bâtiment .Les façades des bâtiments annexes écuries, buanderies, conciergerie, sont davantage que la Villa elle­ même marqués par l’esprit moderniste dans sa nuance géométrique .On s’étonne aussi parfois du petit jardin d’aspect baroque situé à gauche de la maison....En fait ce petit jardin reconstruit récemment à partir de photos des années 30 existe dès1905.Il figure sur le plan de 1905 sous l’appellation de «jardin français »Il est construit par Luizet en même temps que le petit kiosque des «champignons» dont l’aspect 1900 est plus évident .Il témoigne d’un certain éclectisme à moins qu’il ne soit la manifestation de ce «retour à l’ordre»qui caractérise la période 1900­-1910. A l’Art Nouveau «végétal» d’Horta et Guimard succède le style géométrique dont Otto Wagner en Allemagne , Mackintosh en Ecosse sont les plus fameux représentants .Ceci s’accompagne d’un certain retour aux thèmes antiques...

Onze diensten

  • Parkeerplaats

Aanvullende informatie

voorzieningen
  • Toiletten
  • Parkeerplaats
Bekijk meer
diensten
  • Rondleiding
Bekijk meer
Gesproken talen
  • Frans
Bekijk meer

opening

Van 01/06 tot en met 31/10, iedere dag van 9.00 tot en met 18.00 u.

prijzen

Vrije bijdrage.

Bijgewerkt op 06/03/2020
door Montélimar Tourisme Agglomération
Uw reisdagboek is leeg. Voeg hier plaatsen of evenementen toe om te downloaden.
Download mijn reisdagboek
legen