Velouté d’une peau d’abricot, pression de l’olive, parfum sauvage de la truffe, douceur nacrée du nougat, robe pourpre ou rosé d’un Côte-du-Rhône, bulles joyeuses de la Clairette de Die : dans la Drôme, être gourmand n’est pas un péché, c’est une aptitude au bonheur.