AmbassadeurAttractivitéProPresseEn groupe
Abeille et bourrache
L.PASCALE : Drôme Attractivité
Dossier thématique

Transition écologique et tourisme durable

Retrouvez ici des ressources utiles pour vous informer sur les enjeux en matière de transition écologique et de tourisme durable.
Voir aussi notre page "Accompagnement et conseils"

Imprimer

Une multitude d’acteurs, à commencer par l’ADEME (voir plus bas), sont à l’origine de ressources intéressantes pour les professionnels du tourisme. Retrouvez ci-dessous notre sélection, classée par thème. Cette sélection est actualisée régulièrement par notre équipe et n’a pas la prétention d’être exhaustive.

La plateforme France Tourisme Durable, lancée en juin 2024 par Atout France, offre l’avantage de trier toutes les ressources disponibles en matière de tourisme durable, selon votre secteur d’activité, différents enjeux ou un type de ressources en particulier.

Accéder aux ressources de la plateforme France Tourisme Durable

 

Certaines structures territoriales ont imaginé un « parcours pédagogique complet » avec des ressources et témoignages qui peuvent vous être utiles dans votre réflexion ou dans la concrétisation de votre projet de transition écologique, quel qu’il soit.
C’est le cas des Parcs Naturels Régionaux de Provence-Alpes-Côte-d’Azur avec la présentation de diverses éco-solutions sur un site dédié, sous la forme de fiches conseils et de vidéos d’acteurs touristiques.

A noter par ailleurs : il existe de nombreux dispositifs publics destinés à accompagner les entreprises dans leur transition écologique :

  • outils de diagnostic,
  • subventions,
  • prêts,
  • appels à projets etc.

Une plateforme nationale a pour objet de rendre ces aides lisibles, compréhensibles et facilement activables et ainsi en faciliter l’accès aux TPE et PME.

Affiche de Greenpeace 'Planet earth first' sur un poteau dans l'espace public devant un bâtiment privé

Une démarche d'amélioration continue

Vous souhaitez...
...ancrer votre engagement en faveur de l'environnement ?
...aller plus loin dans votre démarche de tourisme durable ?
...illustrer vos valeurs par une communication responsable ?
...bénéficier d'une mise en lumière de vos initiatives ?
...identifier d'autres initiatives inspirantes ?
...vous former ?

Voici quelques pistes et liens utiles.

Zoom sur...

... L’écolabel européen et l'affichage environnemental sont deux démarches volontaires complémentaires pour valoriser un engagement en faveur de la protection de l'environnement :

... Les phases de candidature pour le label Clef verte sont ouvertes chaque année uniquement de mi-janvier à mi-avril. Informez-vous en consultant leur espace pour les pros et pensez à créer un compte pour votre établissement afin d'avoir accès à tous les documents utiles pour préparer votre candidature.

Pourquoi et comment candidater au label Clef verte ? Téléchargez le support de présentation du webinaire Clef verte organisé pour les professionnels de la Drôme le 7 mars 2024 dans le cadre de la phase de candidature pour 2025 (l'essentiel des informations générales restent valables pour les prochaines phases de candidature). Vous trouverez le lien vers le replay de cette "évasion digitale" sur notre page "Les webinaires" (3 témoignages de professionnels à voir à partir de la 31ème minute ).

Gestion des ressources

Gérer la ressource en eau :
Le « Plan eau » ou plan d'action pour une gestion résiliente et concertée de l'eau, présenté fin mars 2023, est une des priorités de la planification écologique du Gouvernement. Ses 53 mesures visent à répondre à trois enjeux majeurs : sobriété des usages, qualité et disponibilité de la ressource. En France, les ressources en eau font l’objet d’une gestion intégrée par bassin hydrographique. Les agences de l’eau, établissements publics de l’État, sont les opérateurs de la politique de l’eau sur ces grands bassins. Consultez le site web de l'agence de l'eau Rhône Méditerrannée Corse.

Retrouvez, sur le site de la préfecture, les mesures en vigueur dans le département de la Drôme et identifier les usages autorisés ou interdits par commune / secteur géographique.

La sensibilisation des visiteurs est également un enjeu fort. N'hésitez pas à informer votre clientèle des bons gestes à adopter. Voir un exemple de sensibilisation clients sur le site de Gites de France Drôme.

L'association Teragir a, quant à elle, édité le guide "Vers une gestion durable de l'eau dans mon établissement".

Gérer ses consommations énergétiques  :
Baisse les Watts est un dispositif du Ministère de la Transition énergétique. Financé par les Certificats d’Economies d’Energie (CEE), Baisse les Watts s’adresse aux TPE/PME désireuses de mieux comprendre leur consommation et de pouvoir engager rapidement de premières actions d’économies d’énergie. Des fiches filières regroupent par ailleurs divers conseils utiles par métier, notamment pour :

L'association Teragir a, quant à elle, édité le guide "Vers une gestion durable de l'énergie dans mon établissement".

De plus, le comité de crise sur l’énergie met à disposition des chefs d’entreprise une "checklist" pédagogique afin de faciliter la prise de décision dans le cadre du renouvellement d'un contrat de fourniture d’énergie. Ce document, disponible sur le site web du Médiateur des entreprises, est mis à jour régulièrement.

Enfin, le contexte d’urgence climatique et de tensions sur les approvisionnements des énergies incitant de plus en plus d'acteurs à envisager la réalisation d’une installation photovoltaïque, nous vous invitons à consulter les recommandations départementales pour les projets photovoltaïques, ainsi que le site Photovoltaïque.info où vous trouverez de nombreuses réponses et des liens utiles pour mener à bien votre projet solaire. N’hésitez pas à vous rapprocher également de votre mairie qui pourra vous renseigner sur la compatibilité de votre projet avec le document d’urbanisme applicable sur votre territoire.

 

 

Véhicule électrique

Mobilités durables

  • Enrichir ses connaissances grâce au parcours "Les mobilités de demain pour le tourisme à la campagne" :
    "A la campagne, le manque d'alternatuves durables et la faible lisibilité des offres disponibles peuvent devenir des freins à la fréquentation touristique." Le parcours de microlearning, proposé par Atout France, est un moyen rapide, ludique et facile d'étudier un sujet de votre choix pour aider les professionnels du tourisme à répondre à cet enjeu. Il comprend 4 épisodes de moins de 10 minutes chacun, une rubrique "À retenir" et une interro finale. Sont évoqués notamment le slow tourism, l’intermodalité, le profil des touristes itinérants, le développement des véhicules électriques, la question du dernier kilomètre, la construction d’une offre adaptée aux nouveaux enjeux de mobilité, la sensibilisation des clients…

Voir aussi le dossier de veille sur l'éco-mobilité réalisé par Auvergne Rhône-Alpes Tourisme en août 2023.

  • Bénéficier de conseils / retours d'expérience pour favoriser les mobilités durables à son échelle :
    Le guide Atout France - Enedis "Réinventer les mobilités pour un tourisme durable" propose des exemples de bonnes pratiques déjà déployées, des témoignages et des recommandations concrètes répondant aux enjeux des élus, des acteurs et professionnels du tourisme, ainsi que des visiteurs français et internationaux voyageant en véhicule électrique. Par exemple : "Focus sur la tarification" page 53, "Recommandations à destination des acteurs de l'hôtellerie" page 54.

Bon à savoir : l'association Dromolib a pour mission de promouvoir l’écomobilité dans la Drôme. Dromolib va plus loin que l’animation et la sensibilisation, en accompagnant aussi les entreprises et les collectivités dans leur réflexion et notamment dans l’élaboration de diagnostic complet des déplacements (via questionnaires, cartographie des solutions et identification des leviers adaptés à mettre en place). 

  • Connaitre / faire connaître les emplacements de bornes / stations de recharge ouvertes au public sur son territoire / aux alentours de son établissement :
    L'Avere-France (association nationale pour le développement de la mobilité électrique) recommande Chargemap qui référence les points de recharge et/ou la carte de Bison Futé (éditée par GIREVE, expert de l'électromobilité) qui recense les points de recharge rapide (au-delà de 50 kW) sur l'ensemble du territoire national.
  • Financer l'installation de bornes dans son établissement :
    En tant que particulier / loueur non professionnel, possibilité de bénéficier - sous certaines conditions - d'un taux de TVA minoré à 5,5% en remplissant le formulaire CERFA n°13948*05.

A noter : Depuis le 30 juin 2023, les projets d’installation de points de recharge ouverts à tout public sur parking privé ne sont plus pris en charge par le programme Advenir.

Thé servi en vrac dans une maison d'hôtes

Vers le "zéro déchet"

Le 20/11/23, l'Agence a organisé sa première Causerie connectée sur le thème "Zéro déchets dans mon hébergement", dans le cadre de la "Semaine Européenne de la Réduction des Déchets".
Lors de cette rencontre en visio, des hébergeurs (proposant ou non un service de restauration : chambres d’hôtes, gites de groupe, village vacances, meublés) partagent leurs pratiques, leurs bonnes idées ou les problématiques rencontrées pour la mise en place d’une démarche zéro déchets. Découvrez comment ils ont réussi à supprimer les emballages susceptibles d’être générés par des services tels que : les petits déjeuners, les plateaux de courtoisie en chambre, le lavage du linge de lit, les repas à emporter, les rafraichissements, les produits d’accueil dans la salle de bains ou dans la cuisine du gite… Ecoutez comment ils communiquent avant ou pendant le séjour sur leur démarche afin de susciter de la part de leurs clients un comportement de réduction ou de tri des déchets (a minima dans un souci de recyclage).
>> Accéder à l'enregistrement proposé en "replay".

La Fédération Nationale de l'Hôtellerie de Plein Air a, quant à elle, édité en 2023 un guide à l'attention des gestionnaires de campings, intitulé "Vers le zéro déchet en 13 actions".

Des restaurateurs font également preuve d'initiatives intéressantes.
Certains travaillent par exemple avec "Ma bouteille s'appelle Reviens".
D'autres ont mis en place des actions de prévention des déchets non alimentaires dans le cadre du Fonds Tourisme Durable, notamment en investissant dans des contenants lavables et réutilisables en remplacement d'emballages ou de contenants jetables (l'Agence peut vous mettre en relation avec eux sur simple demande).
Enfin, vous pouvez rejoindre le mouvement #gourdefriendly et vous faire référencer comme "point de remplissage". Une autre belle façon de s'engager face à l'un des plus gros impact en matière de déchets.

Etal de bocaux (chutneys de légumes) dans la Drôme

Restauration et cuisine durables

Écotable, expert en restauration durable, met à disposition divers outils pour faciliter la transition écologique des professionnels de la restauration : mesure d’impact environnemental, annuaire de prestataires engagés, ressources pédagogiques… Plusieurs formules possibles selon les besoins, à découvrir sur le site d'Écotable pour les pros.

Le replay du webinaire (organisé par l'ADEME) "Excellence environnementale : 3 restaurants bretons témoignent" permet de découvrir des expériences inspirantes en matière de transition écologique que ce soit dans un restaurant traditionnel, dans un restaurant de plage ou dans un restaurant gastronomique,

Le replay du webinaire organisé par l'ADT07 et animé par Pauline ROCHE (CQFD) pour les restaurateurs de l'Ardèche en décembre 2021 est l'occasion de faire le point sur tous les enjeux en matière de restauration durable.

Le MOOC "Love food reduce waste" (module de formation en ligne en totale autonomie proposé par l'AFPA) s’adresse notamment aux professionnels de la restauration collective et traditionnelle / gastronomique qui souhaitent partager et mutualiser leurs pratiques quotidiennes de lutte contre le gaspillage alimentaire.

Le guide "Lutter contre le gaspillage dans son restaurant", réalisé par l'UMIH en septembre 2015, regroupe les bonnes pratiques de Chefs pour lutter contre le gaspillage des ressources et le gaspillage alimentaire.

Exemple de collecte de biodéchets dans un restaurant (par Rovalterre)

Prévention et gestion des biodéchets

Depuis le 1er janvier 2024, l'obligation de tri à la source des biodéchets s'applique à tous. Le Réseau Compost Citoyen AURA souhaite aider les professionnels à mettre en place cette gestion séparée. Des fiches pratiques, basées sur des retours d'expérience, présentent les solutions techniques avec leurs avantages et inconvénients et les coûts associés. Ainsi, les fiches techniques suivantes évoquent les pistes d'installation d'un site de compostage et/ou d'une micro-collecte :

A noter : l'ensemble des fiches techniques éditées par des RCC régionaux ou leur fédération nationale ont été regroupées sur cette page et traitent d'un grand nombre de sujets sur le thème du compostage (seules certaines fiches sont réservées aux adhérent.e.s RCC).

Autres guides utiles :

Acteurs biodéchets présents dans la Drôme / Personnes ressources pour des actions de sensibilisation, une formation "référent de site", un accompagnement technique (installation et/ou suivi d'un site de compostage autonome en établissement) ou la mise en place d'un service de collecte des biodéchets générés par votre activité professionnelle :

eco energie tertiaire

Éco Énergie Tertiaire

Éco Énergie Tertiaire est une obligation réglementaire engageant les acteurs du tertiaire vers la sobriété énergétique. Issue du décret tertiaire, elle impose une réduction progressive de la consommation d’énergie dans les bâtiments à usage tertiaire afin de lutter contre le changement climatique.

Voici plusieurs liens utiles pour identifier si vous êtes concerné et savoir quelles étapes suivre :

Si vous n'êtes pas concerné par le dispositif Eco Energie Tertiaire, vous êtes certainement considéré comme du "petit tertiaire privé" (moins de 1000m² de surface plancher). Vous pouvez alors bénéficier d'un accompagnement par un conseiller ADEME pour vous aider à identifier les solutions techniques les plus adaptées (isolation, climatisation, eau chaude, ventilation, éclairage…) et rechercher les aides financières mobilisables.

Autres informations réglementaires

Le décret n° 2020-887 du 20 juillet 2020, dit "décret BACS", prévoit l'obligation de mettre en place un système d'automatisation et de contrôle des bâtiments non résidentiels et à la régulation automatique de la chaleur.
Sont concernés "les bâtiments dans lesquels sont exercées des activités tertiaires marchandes ou non marchandes [...] équipés d'un système de chauffage ou d'un système de climatisation, combiné ou non avec un système de ventilation, dont la puissance nominale utile est supérieure à 290 kW".
Il vise :

  • les bâtiments neufs ;
  • les bâtiments existants, en prévoyant des ajustements pour ces derniers : "dès lors que des travaux d'installation ou de remplacement de générateurs de chaleur y sont engagés" et "sauf si les propriétaires produisent une étude établissant que l'installation d'un système automatique de régulation de la température par pièce ou par zone chauffée n'est pas réalisable avec un temps de retour sur investissement inférieur à six ans".

Bénédicte SEGURET

Chargée de mission Tourisme Durable
Tel : 04.75.82.19.20

Contactez par email

Newsletter pro

reCAPTCHA
Votre carnet de voyage est vide. Ajoutez des lieux ou des évènements pour pouvoir les télécharger ici.
Télécharger mon carnet de voyage
Vider